Accueil

L’excellent Nicolas Chalvin.
Le Monde, Pierre Gervasoni

Le remarquable Nicolas Chalvin 
Le Figaro, Christian Merlin

Tempos contrastés et du caractère.
Diapason, Jean-Charles Hoffelé

Un sentiment musical toujours juste.
Opéra Magazine, Philippe Andriot

On reconnaît en Nicolas Chalvin un parfait artisan du son, un façonneur d’orchestre qui tire de sa phalange le meilleur d’elle-même.
Forum Opéra, Hélène Mante 

Ce beau plateau est emmené avec vivacité et énergie par la baguette attentive de Nicolas Chalvin. Dans des tempi souvent rapides, il parvient à rendre évidentes les pulsations rythmiques de la partition d’André Messager ; ainsi que les transparences et les chatoiements de son orchestration.
Resmusica.com, Michel Thomé

Überaus dynamisch leitet des französische Dirigent Nicolas Chalvin das musikalische Geschehen; das Tiroler Symphonieorchester Innsbruck besiegelt mit archaischer Wucht den Untergang Trojas, zeichnet mit lyrischer Schönheit die Lovestory von Dido und Aeneas und bewegend ihr tragisches Ende.
Krone Jutta Höpfel

Nicolas Chalvin took up the gauntlet. In Geneva’s alternative site for pre-Romantic opera, he conducts a wonderfully rounded account of the score: robust and playful, yet capable of broadening out climaxes to delicious effect.
The Financial Times, Francis Carlin